Les méteils en grain : rusticité à tous les étages – Témoignage


Les méteils en grain : rusticité à tous les étages

Vincent Perrier implante sur sa ferme laitière un mélange Triticale-pois fourrager pour récolter en grain. Dans son système, la ration des vaches est composée de foin et d’enrubannage de prairies multi-espèces avec une base luzerne, complémentée avec 3 kg de méteil et selon la période un peu de tourteau. Toutes les céréales implantées sont des mélanges triticale-pois fourrager, hormis des exceptions (pour des semis sous couvert de prairies). Un sorgho en dérobée suit généralement la récolte du méteil.

Pourquoi choisir des méteils à moissonner plutôt qu’à ensiler ou enrubanner ?

Suite de l’article en cliquant ici

Publicités
Cet article, publié dans technique-formation, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s