Soutien aux éleveurs en lutte


INDUSTRIALISATION DE L’ELEVAGE : LES ELEVEURS(SES) TOUJOURS DETERMINES

conceery

Le 1er février 2013, après une semaine de transhumance à travers le département de la Drôme, les brebis et chèvres des éleveurs(ses) du collectif drômois « faut pas la boucler » arrivaient à la préfecture de Valence. Cette transhumance hivernale avait pour but de protester contre l’industrialisation de l’élevage, et notamment contre les mesures d’identification électronique des petits ruminants et de certification de la voie mâle (le « support de la voie mâle », c’est-à-dire les béliers, boucs et taureaux, ne pouvant plus être échangé librement, les éleveurs devant se fournir en reproducteurs dits certifiés)…

Le collectif « faut pas pucer » a décidé d’organiser une soirée festive d’information et de soutien (afin de récolter des fonds pour les éleveurs sanctionnés) le 11 avril 2014 à la salle des fêtes de PUY SAINT MARTIN.

 

Publicités
Cet article, publié dans événements, La vie associative, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s